Trucs et conseils

pour amorcer la saison vélo en beauté

 
Rouler en sécurité

Le Code de la sécurité routière s’adresse à tous
Piétons, cyclistes et automobilistes. Partager la route est incontournable : c’est une question de respect mutuel avec les autres usagers de la route.

Un feu rouge est rouge pour tout le monde
Une évidence et un bon départ pour un partage harmonieux.

Roulez en ligne droite et à bonne distance
Roulez à 40-50 cm du trottoir ou de la ligne blanche, maintenez cette ligne pour être visible et prévisible, ainsi vous aurez une marge de manœuvre pour éviter un trou, une bouche d’égout ou un objet sur la chaussée.

Lorsqu’il y a des voitures stationnées, roulez à un mètre des voitures pour pouvoir éviter l’ouverture impromptue d’une portière.

Maintenez cette ligne droite même s’il y a des espaces vacants entre les voitures, ainsi vous serez visibles et prévisibles pour les automobilistes et cyclistes qui vous suivent.

Roulez dans le sens de la circulation
Deux exceptions :
• Le long d’une bande cyclable à contresens, suivez la flèche de direction marquée au sol.
• Sur une rue à sens unique tranquille où il est permis de rouler à double sens (un panneau vous indiquera que c’est possible).

Les trottoirs sont réservés aux piétons
Il est interdit aux cyclistes de rouler sur les trottoirs.

Deux exceptions :
• Lorsque vous franchissez un tunnel ou un viaduc, vous pouvez généralement utiliser le trottoir.
• Les cyclistes de moins de 10 ans devraient pouvoir rouler sur le trottoir.

Le mot d’ordre si vous rouler dans une zone partagée avec les piétons, roulez tranquillement! Le plus lent a priorité sur le plus rapide.

Signalez vos intentions
Un geste avec votre bras fait bien le travail. Indiquez la manœuvre que vous allez faire permet aux cyclistes et automobilistes qui vous suivent d’adapter leur conduite à votre cheminement.

Pour tourner à droite, tendez votre bras droit, pour tourner à gauche, votre bras gauche; pour indiquer l’arrêt, pliez le bras gauche vers le bas. Cette vidéo vous rappelle la simplicité de signaler ses intentions.

Soyez visibles
Le Code de la sécurité routière précise que les vélos doivent être équipés de réflecteurs en tout temps et de lumières pour rouler le soir: 
• Une lumière blanche à l’avant et une lumière rouge à l’arrière
• Un réflecteur blanc à l’avant et un rouge à l’arrière
• Réflecteurs aux rayons des roues avant et arrière et réflecteurs jaunes aux pédales.

Pour plus de détails, consulter partagelaroute.com » 
Rouler avec des enfants
Le vélo est le premier véhicule que l’enfant maitrise et qui lui offre une autonomie. Apprenez à votre enfant à devenir un cycliste prudent et responsable.

Devant ou derrière l’enfant?
Lorsque parents et enfants roulent ensembles dans la rue, il y a deux méthodes d’accompagnement.

• Vous pouvez rouler derrière l’enfant et ainsi voir comment il se comporte. Vous serez bien placé pour lui prodiguer des conseils.
• Vous pouvez aussi rouler devant lui et ainsi anticiper les situations conflictuelles (intersection, portière, etc.).

À vous de choisir selon l’endroit où vous roulez, l’âge de votre enfant et son aisance sur le vélo.

Dans la rue ou sur le trottoir?
Selon le code de la sécurité routière, il est interdit de rouler sur les trottoirs, ceux-ci sont réservés aux piétons. Toutefois, dans la coutume les enfants circulent sur le trottoir. À notre avis, les enfants de 10 ans et moins peuvent rouler à vélo sur le trottoir à une vitesse raisonnable (5-10 km/h).

• Les enfants de moins de 5 ans devraient rouler seulement dans les ruelles, dans les parcs et sur les trottoirs.
• Les enfants de 6-10 ans peuvent rouler dans les ruelles, dans les parcs, sur les trottoirs et sur une piste cyclable ou une rue tranquille s’ils maitrisent bien leur vélo. À vous de décider.
Choisir son vélo et ses accessoires
Vélo
Avant d’acheter un vélo, il vous faut déterminer l’utilisation que vous en ferez. Pour préparer votre visite chez un détaillant de vélos, il est utile de vous poser les questions suivantes:

• Quel usage allez-vous faire de votre vélo : balade, déplacement en ville, vélo de route, cyclotourisme, montagne?
• De quel budget disposez-vous? N’oubliez pas qu’au prix du vélo vous devrez inévitablement ajouter un bon cadenas et d’autres accessoires.

Votre marchand pourra adapter ses conseils et son offre à vos besoins.

Cadenas
Un accessoire indispensable si vous voulez conserver votre vélo. Aucun cadenas n’est totalement résistant au vol, mais sachez que, plus il sera de qualité, plus vous diminuerez vos chances qu’un voleur s’attaque à votre monture. Le vélo au cadenas le plus facile à couper sera le premier choisi! Faites en sorte que ça ne soit pas le vôtre!

Notre conseil: choisissez un cadenas en U d’une marque reconnue et dont le coût est de 45$ et plus. Oubliez le câble qui se coupe facilement et le cadenas en U bon marché. La grosse chaîne pour vélo, en acier trempé est aussi excellente, mais coûte plus de 100$ et est plutôt lourde.

Casque
Si vous portez un casque, optez pour un modèle qui épouse la forme de votre crâne. Chaque tête est différente, il faut prendre le temps d’en essayer plusieurs modèles. Le casque doit être bien ajusté pour être efficace.

Les sangles avant et arrière doivent se rejoindre sous l’oreille. La sangle sous le menton doit être bien ajustée, mais pas trop serrée.

Un casque mal ajusté ou non attaché n’est d’aucune utilité en cas d’accident. Il ne doit ni balloter ni tomber sur le front ou sur la nuque. Revoyez périodiquement l’ajustement des sangles.

Miroir
Un accessoire pratique qui vous évite de regarder vers l’arrière pour voir si une voiture ou un cycliste arrive derrière vous. Il est particulièrement utile en ville, où la densité de la circulation vous demande une attention de tous les instants, et lorsque vous roulez avec des enfants, pour voir s’ils suivent bien et s’ils roulent à la file.

Vous pouvez utiliser un miroir qui s’accroche au guidon ou bien au casque : les deux modèles sont efficaces, à vous de choisir celui qui vous convient le mieux.

Garde-boue
Accessoires indispensables pour ne pas salir ses vêtements sur un vélo de ville. Ils redeviennent d’ailleurs à la mode !

Garde-chaîne
Il recouvre la chaîne pour que la jambe droite soit aussi propre que la gauche! Par contre, les vélos de ville étant trop peu souvent équipés de garde-chaîne, un serre-pantalon, sous forme d’un anneau de métal ou de velcro, peut dépanner.

Porte-bagage, panier, sacoche
Indispensables pour la pratique utilitaire, ils vous évitent d’avoir à porter des sacs à dos trop lourds ou d’accrocher un sac à votre guidon, ce qui est une bien mauvaise idée. En plus, en été un sac à dos est chaud et inconfortable. Porte-bagages, panier ou sacoche, il y a quelque chose qui conviendra à votre usage et à votre vélo.

Sonnette
Elle vous permet d’avertir piétons, cyclistes et même automobilistes de votre présence et en plus c’est super sympathique!

S'habiller pour rouler en ville
Vous pouvez très bien rouler avec la tenue que vous porterez pendant la journée, pourvu qu’elle soit confortable. Des souliers confortables aident à bien pousser sur les pédales. Les vêtements en tissus stretch sont parfaits pour le cycliste chic!

En cas de pluie; un imperméable (veste et pantalon) vous permettra d’arriver à destination au sec.

Quand la froide saison s’amène, pensez à l’oignon : quelques couches légères valent mieux qu’une seule. Privilégiez donc un manteau qui coupe le vent combiné avec une laine polaire, plutôt qu’un manteau épais. Au fil des semaines, gants, tuque et foulard deviendront indispensables.
Contrer le vol
Environ 1 % du parc de vélos québécois disparaît chaque année. Nous vous proposons ci-dessous quelques trucs et conseils pour éviter le vol de votre vélo ou de l’un de vos accessoires.

Choisir un vélo que ne convoiteront pas les voleurs 
Votre vélo vous a coûté cher et vous avez peur de le laisser sur un simple support en face de votre bureau ou même dans le stationnement souterrain ? L’idéal est de faire l’acquisition d’un second vélo : votre beau vélo reste en sécurité à la maison et vous ne vous en servez que pendant vos loisirs ou vacances ; l’autre, moins chère, vous sert dans vos déplacements vélo-boulot : simple, pourvu de l’équipement minimal, il n’attirera pas l’attention des voleurs.

Bien barrer sa monture 
La deuxième façon de dissuader un voleur, c'est de bien cadenasser son vélo.

Le cadenas en U est souvent le plus fiable et, surtout, le moyen le plus dissuasif pour le voleur. Choisissez de préférence un cadenas plus long, qui épargne bien des batailles. Pour ce qui est de la qualité du cadenas, elle dépend de plusieurs facteurs : aucun cadenas n'est indestructible, mais s'il faut un chalumeau et 45 minutes pour en venir à bout, c’est que vous avez fait le bon choix. Attention aux modèles bon marché, qui se brisent facilement de quelques coups de marteau.

L'endroit pour cadenasser est aussi important que le cadenas lui-même : un bon cadenas peut vous éviter le vol si vous savez où accrocher votre vélo (éviter les grilles de jardins, dont les barreaux sont faciles à arracher). De plus, vouloir cacher son vélo de la vue de tous en le mettant dans un endroit en retrait facilitera, au contraire, la tâche du voleur puisqu’il pourra alors opérer en toute tranquillité, en apportant même sa boîte à outils !

La façon la plus sécuritaire est d’attacher le cadre avec la roue avant sur le support. Ne jamais cadenasser une roue seulement ! Si votre vélo est muni d'attaches rapides à l'avant et à l'arrière, mieux vaut enlever la roue avant et la cadenasser avec le cadre et la roue arrière. La meilleure solution est de remplacer toutes les déclenches rapides (roues et selle) par des boulons et écrous, sinon de leur ajouter un simple collier de serrage.

Faire buriner son vélo
Vous pouvez également faire buriner votre vélo. Certains organismes ou postes de police offrent gratuitement ce service. Un numéro sera gravé sur votre vélo et sera répertorié dans la base de données de la police. Si votre vélo est volé, puis retrouvé, la police sera en mesure de vous retracer et de vous le remettre.

Pour plus de détails sur les façons de contrer le vol » 
 

Se déplacer à vélo en milieu urbain





 

Une campagne de Vélo Québec rendue possible grâce à une aide financière du gouvernement du Québec accordée dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques financé par le Fonds vert.
 


Fonds vert Québec